L'IUMSP a contribué à la préparation du Rapport national sur la santé 2015

News

La professeure Isabelle Peytremann-Bridevaux (IUMSP) et deux médecins de la Policinique médicale universitaire (PMU) de Lausanne ont contribué au Rapport national sur la santé 2015 avec un dossier sur la prise en charge des maladies chroniques et de la multimorbidité en Suisse (Dossier Obsan 44)

Les Dr Raphaël Bize et Thomas Simonson (IUMSP) ainsi que cinq chercheurs de l'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Zürich ont contribué au Rapport national sur la santé 2015 avec un dossier intitulé Mobilité active et santé (Dossier Obsan 47)

 

Prise en charge des maladies chroniques et de la multimorbidité en Suisse

Le nombre et la couverture des programmes de prise en charge des maladies chroniques est insuffisant en Suisse.

Dans le cadre de la préparation du rapport national suisse sur la santé 2015, l’Observatoire suisse de la santé a fait réaliser un état des lieux des programmes de prise en charge des maladies chroniques et de la multimorbidité en Suisse. Une enquête téléphonique selon la méthode boule de neige a permis d'identifier 44 programmes actifs dans quatorze cantons; ces programmes sont décrits plus précisément dans l'étude. Il s'agit d'une augmentation marquée, si on compare ces résultats avec ceux d'une enquête similaire réalisée en 2007 et qui avait dénombré sept programmes. Le nombre et la couverture de ces programmes sont, selon les auteurs, largement insuffisants pour permettre un impact réel et mesurable sur la santé et la prise en charge de tous les patients chroniques résidant en Suisse.

 

Se déplacer à pied ou à vélo est très bénéfique pour la santé.

Mobilité active et santé

Aujourd'hui, il ne fait plus de doute que bouger régulièrement est bon pour la santé. Que ce soit pendant les loisirs ou au quotidien, le fait de se déplacer à pied ou à vélo (mobilité douce) compte parmi les activités physiques les plus bénéfiques pour la santé. Mais ce comportement dépend de nombreux facteurs comme le chemin à parcourir, l'âge, la condition physique, ainsi que la sécurité routière et de manière plus générale les caractéristiques du quartier ou de la ville.

Les facteurs structurels modifiables, notamment l'infrastructure et la sécurité dans le domaine des transports, sont au centre de la promotion actuelle de la mobilité douce. La politique de la santé doit favoriser la collaboration intersectorielle entre le secteur de la santé et la planification des transports et des villes. Il s'agit de tenir compte des conséquences des décisions pour la santé de la population.

 

Le Directeur de l'IUMSP est l'un des éditeur du Rapport national sur la santé 2015

 

 

 

                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institute of Social and Preventive Medicine
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | dess.info@unisante.ch

Go to top