Petite enfance : l’égalité des chances par le sport

Press review

De par sa finalité, l’encouragement précoce accorde une attention particulière aux familles provenant d’un milieu socio-économique défavorisé. Il serait même l’un des principaux instruments pour prévenir la pauvreté et les inégalités persistantes.

Les familles défavorisées sont moins actives sur le plan sportif que les personnes avec un niveau de formation et de revenu plus élevé. Elles sont aussi plus rarement représentées dans les clubs de sport. C’est pourquoi un programme, intitulé MiniMove, a été créé en 2011 par la Fondation IdéeSport. Il s’adresse à toutes les familles, mais accueille spécifiquement des personnes avec un parcours migratoire. Son objectif : ouvrir gratuitement les salles de sport aux jeunes enfants ainsi qu’à leurs parents et soutenir ainsi le développement de l’enfant et son intégration, indépendamment de son statut social et de son origine ethnique. 

Appliquant les principes établis par la charte et les objectifs de la Coalition Ready! qui réunit des partenaires et ambassadeurs actifs dans l’accueil des enfants âgés de 0 à 4 ans, ce programme d’activité physique destiné aux familles est gratuit et ne nécessite pas de s’inscrire au préalable. [Aut.]

Source: 

Extrait de : Tess Rosset, «Petite enfance : l’égalité des chances par le sport», REISO, Revue d'information sociale, mis en ligne le 11 décembre 2017, https://www.reiso.org/document/2463

Date et heure
Monday, 11 December, 2017 - 10:45

                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institute of Social and Preventive Medicine
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | dess.info@unisante.ch

Go to top