Les patients prennent mal leurs médicaments

Press review

Selon une recherche de l'assureur Helsana et de l'Hôpital universitaire de Zurich (USZ), les personnes ayant subi un infarctus ne prennent pas scrupuleusement les médicaments censés prévenir des complications. [...] L'analyse montre que ce sont particulièrement les plus âgés qui ne sont pas aussi stricts qu'il le faudrait... Les auteurs plaident pour une meilleure communication entre les divers intervenants et pour un suivi accru après le séjour à l'hôpital. On pourrait ainsi imaginer des mesures comme des rappels sur le téléphone portable ou un coup de téléphone.

Source: 

Les patients prennent mal leurs médicaments (Le Matin 23/01/2019)

For further information
Dans les médias

Erstaunlich wenig Herzinfarkt-Patienten halten sich an Therapie (Suedostschweiz.ch 22/01/2019)

Voir aussi l'étude :
Prevalence of Medication Nonadherence to Co-medication Compared to Immunosuppressants in Heart Transplant Recipients: Findings From the International Cross-sectional BRIGHT Study.
(Clinical Therapeutics 2019 Jan, 41(1), p. 130-136) [notice Pubmed]

Date et heure
Wednesday, 23 January, 2019 - 15:45

                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institute of Social and Preventive Medicine
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | dess.info@unisante.ch

Go to top