Division des maladies chroniques (dMC)

Notre mission est de contribuer à prévenir les maladies chroniques, notamment par la recherche universitaire sur les maladies cardiovasculaires, le diabète ou le cancer, le conseil sur les stratégies de prévention de ces maladies, et la réalisation d’évaluation et expertises.

Questionnements de la dMC

La dMC étudie l’épidémiologie et la prévention des maladies chroniques et fournit une expertise pour conseiller sur les stratégies pertinentes de prévention de ces maladies. Les travaux de recherche et activités de service portent notamment sur les questions suivantes :

  • Quelle est la fréquence des maladies chroniques telles que les cancers et les maladies cardiovasculaires dans la population? Quelles sont les tendances dans le temps ?

  • Comment conduire la surveillance des maladies chroniques ? Quelles sources de données utiliser ? Comment interpréter ces données ?

  • Quels sont les facteurs de risque et les déterminants des maladies chroniques ? L’alimentation ? Les comportements de santé? L’environnement ? Le patrimoine génétique ou épigénétique ? Les facteurs sociaux ? Leurs interactions ?

  • Quels programmes de prévention et politiques de santé ont une efficacité démontrée pour prévenir ces maladies chroniques et promouvoir une bonne santé ? Dans quels groupes de la population, à quels moments de la vie ? Quels sont les impacts attendus des mesures visant les personnes à risque et celles visant la population en entier ? Comment optimiser le dépistage pour que les bénéfices surpassent les désavantages ?

Domaines et thématiques concernées


Le
Registre vaudois des tumeurs (RVT)

est intégré à la dMC. Il a pour mission de collecter, coder et enregistrer des informations sur tous les cas de cancer dans le canton de Vaud. Ces données permettent la surveillance sanitaire (fréquence, tendances, pronostic) des cancers aux niveaux cantonal et national, et alimentent des travaux de recherche sur l’épidémiologie des cancers. La dMC assure aussi la supervision scientifique des
Registres des tumeurs des cantons de Neuchâtel et du Jura

. La dMC évalue aussi des interventions de prévention, notamment la participation, la qualité, l’efficacité, le coût et l’impact du dépistage du cancer (sein, côlon, peau, prostate) en Suisse. Elle évalue également le dépistage par mammographie en Suisse et plusieurs programmes cantonaux. Elle est aussi impliquée dans l’évaluation du dépistage des cancers au niveau international.


Le
Registre vaudois des tumeurs (RVT)

est intégré à la dMC. Il a pour mission de collecter, coder et enregistrer des informations sur tous les cas de cancer dans le canton de Vaud. Ces données permettent la surveillance sanitaire (fréquence, tendances, pronostic) des cancers aux niveaux cantonal et national, et alimentent des travaux de recherche sur l’épidémiologie des cancers. La dMC assure aussi la supervision scientifique des
Registres des tumeurs des cantons de Neuchâtel et du Jura


Ce groupe est intégré depuis le mois d'août 2014 à la division des maladies chroniques (dMC) de l'IUMSP. Le Groupe de recherche sur la santé des adolescents (GRSA) est affilié à la fois à l’IUMSP et au Département médico-chirurgical de pédiatrie (DMCP) du CHUV et maintient des liens étroits avec l’unité multidisciplinaire de santé des adolescents (UMSA) du CHUV. Il collabore avec d'autres institutions cantonales, fédérales et internationales.
Le GRSA mène des travaux de recherche clinique et de santé publique centrés sur les adolescents. Il réalise des enquêtes épidémiologiques, des évaluations et des études cliniques depuis 1991.


La dMC mène des recherches sur la santé des enfants et des adolescents. Une unité se concentre sur la consommation de substances (tabac, alcool, cannabis), la santé sexuelle ou l’usage d’internet chez les adolescents. La transition des soins entre la pédiatrie et la médecine adulte des adolescents vivant avec une maladie chronique est aussi étudiée. La dMC collabore aussi avec
l’Unité de cardiologie pédiatrique du CHUV

pour une étude sur le développement des maladies cardiovasculaires durant les premières années de vie et sur la consommation de sel et la pression artérielle chez les enfants.


La dMC étudie la contribution aux inégalités sociales pour les maladies cardio-métaboliques et les mécanismes par lesquels ces inégalités sont intégrées biologiquement, notamment par l’intermédiaire des facteurs de risque modifiables et de mécanismes épigénétiques. Un projet de recherche européen, financé par le programme
Horizon 2020

, étudie les trajectoires de vieillissement chez des personnes appartenant à différents groupes socio-économiques. Les travaux portent notamment sur le rôle des facteurs de risque modifiables en fonction du statut socio-économique.


La dMC conduit plusieurs projets dans le domaine de l’épidémiologie nutritionnelle. La dMC a été mandatée par
l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires

pour réaliser l'enquête nationale sur l'alimentation (menuCH), en partenariat avec l’institut de médecine sociale et préventive de Berne et en collaboration avec
l’Office fédéral de la santé publique

. La dMC est aussi impliquée dans des projets portant sur l’alimentation chez les enfants, et plus particulièrement sur la consommation de sel.


La dMC mène ou collabore avec plusieurs projets majeurs (notamment plusieurs cohortes) de recherche sur les maladies cardio-métaboliques, rénales, ainsi que sur leurs déterminants génétiques et non génétiques (
CoLaus

,Swiss Survey on Salt
, SKIPOGH
,
HERCULE

, entre autres), en collaboration avec plusieurs services du CHUV (néphrologie, médecine interne, génétique médicale, pédiatrie, etc.) et avec d’autres hôpitaux universitaires suisses et divers partenaires internationaux.


Suite à l’implication de l’IUMSP dans la fameuse étude WHO MONICA (MONitoring trends of CArdiovascular diseases) dans les années 1970-1980, la dMC étudie depuis plus de 25 ans la transition épidémiologique et l’émergence des maladies chroniques dans les pays en voie de développement. La dMC est depuis plusieurs années un
centre collaborateur de l’OMS

dans ce domaine. Dans ce cadre, la dMC participe à des consultations techniques sur ces maladies et à des évaluations de programmes nationaux pour l’OMS. La dMC mène des recherches sur les maladies chronique et ses facteurs de risque dans plusieurs pays en Afrique depuis plusieurs décennies, notamment à travers un programme de recherche et de prévention aux Seychelles. Des collaborations scientifiques existent avec l’université de Loyola à Chicago (étude de cohorte examinant la relation entre l’activité physique mesurée objectivement, le microbiome, l’obésité et le diabète) ; l’université de Rochester à New York (données chez les enfants) ; l’Imperial College à Londres, l’université de Harvard et l’université de Tuft (Global Burden of Disease), et l’Université de Shandong, Chine (métadonnées dans les pays en voie de développement).

Financement et formation

La dMC est financée en partie par l’Etat de Vaud, à travers le service de la santé publique, le CHUV et l’Université de Lausanne. Elle bénéficie également de financements de recherche, notamment du Fonds national suisse de la recherche (FNS), de la ligue suisse contre le cancer, de la Communauté européenne, de la Confédération suisse et du NIH (USA). Les chercheurs de la dMC assurent aussi des travaux sur mandat, en fonction des besoins sanitaires du Canton et de la Confédération ou pour d’autres institutions, notamment l’OMS. Ils supervisent également les travaux d’étudiants en master, doctorat de médecine (MD) et doctorat des sciences de la vie (PhD) de l’UNIL, dans le domaine de l’épidémiologie et de la santé publique. La DMC dispense des cours et formations, entre autres, à la FBM, l’EPFL, dans le cadre de CAS (santé publique), dans d’autres universités (université de Brescia, cours d’été de l’université suisse italienne à Lugano), un cours avec l’OMS, des cours pour des HES (HESAV) et un cours sur enfants et adolescents malades chroniques (Journée adolescence). Formation et publications. A mi-juin 2018, les cadres de la dMC supervisaient ou co-supervisaient 7 étudiants en « master » ; 5 étudiants en « thèse MD », et 9 étudiants en thèse « PhD ».

En 2017, la dMC a mené, ou contribué, à plus de 100 publications.

Organisation académique

Nom, prénom Fonction Téléphone Bureau Groupe spécialisé
BOVET, Pascal Médecin adjoint
Chef de division
021.314.72.46 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 171
AKRE, Christina Responsable de recherche
Anthropologue
sociologue
021.314.72.57 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 151
CepiC
,
GRSA
AL-ALWAN, Heba 021 314 94 92 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 101
AUDERSET, Diane Stagiaire post-Master 021 314 72 38 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 161
GRSA
BARRENSE-DIAS, Yara Chargée de recherche
Criminologue
Doctorante
021.314.69.46 Biopôle 2 niveau 01 et bureau 161
GRSA
BLANC MOYA, Rafael Responsable du RVT
Chef de clinique
021.314.73.16 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 101
RVT
BRAENDLE, Karen Chargée de recherche Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 105
RVT
BULLIARD, Jean-Luc Responsable secteur de recherche
Epidémiologue biostatisticien
021.314.72.45 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 173
RVT
CARMELI, Cristian Chargé de recherche 021.314.73.74 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 167
CEFARELLI, Daniela Gestionnaire de dossiers 021.314.05.63 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 189
RVT
CHATELAN, Angéline Doctorante 021.314.82.38 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 125
CHIOLERO, Arnaud Médecin agrée bénévole 021.314.49.87 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 157
CORPATAUX, Caroline Gestionnaire de dossiers auxiliaire Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 185
RVT
CORRE, Tanguy Chargé de recherche 021.314.79.12, 021.692.54.02 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 167
COTTIER, Célina Gestionnaire de dossiers auxiliaire
RVT
DE MESTRAL , Carlos Assistant doctorant 021.314.72.65 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 177
DEWARRAT, Antoine 021 314 73 10 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 189
DUCOMMUN, Sylvie Gestionnaire de dossiers 021.314.06.12 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 189
RVT
DUMAS, Patricia Secrétaire d'unité 021.314.45.89 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 119
EPURE, Adina-Mihaela Doctorante 021.314.80.12 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 157
ESTOPPEY YOUNES, Sandrine Responsable de recherche 021.314.92.28 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 125
Fellay, Taslina Stagiaire master Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 161
FERRY, Marion 021 314 87 39 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 101
GERMANN, Simon Chargé de recherche 021.314.72.43 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 103
GHOBRIL, Jean-Pierre Chargé de recherche 021.314.72.68 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 177
Gonseth Nusslé, Semira Maya Cheffe de clinique 021.314.72.42 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 133
Gubelmann, Alicia Stagiaire master Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 161
HIGGINS, Rebecca 021 314 72 57 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 151
JOOST, Stéphane Chargé de recherche
LEYVRAZ, Magali Doctorante 021.314.94.87 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 157
MARTIN, Eloïse Collaboratrice de recherche 021.314.87.39 biopôle 2, niveau 01 et bureau no 101
MENOUD, Nathalie Gestionnaire de dossiers spécialisée / Secrétaire d'unité 021.314.73.10 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 185
RVT
MOSCARDINI, Céline 021 314 73 10 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 185
PASCHE, Cristina Maria Responsable de recherche 021.314.73.18/19 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 105
RVT
PETROVIC, Dusan Doctorant 021.314.73.76 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 135
PONTE, Belen Médecin assitante 021.314.68.19 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 127
STRINGHINI, Silvia épidémiologue
Maître Assistante
021.314.26.14, 079.556.90.54 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 123
SURIS GRANELL, Joan-Carles Professeur associé
Médecin
021.314.73.75, 079.556.84.29 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 163
GRSA
TOURAY, Aisha 021 314 73 10 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 189
ZIRNON, Hengameh Gestionnaire de données 021.314.05.71 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 185
RVT
ZUPPINGER, Claire Stagiaire post-Master 021 314 73 76 Biopôle 2, niveau 01 et bureau no 135
                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top