SOCIO-ECONOMIC DETERMINANTS OF DIET IN HIGH AND MIDDLE INCOME COUNTRIES: EVIDENCE FROM SWISS, GUATEMALAN AND SEYCHELLES POPULATIONS

TitreSOCIO-ECONOMIC DETERMINANTS OF DIET IN HIGH AND MIDDLE INCOME COUNTRIES: EVIDENCE FROM SWISS, GUATEMALAN AND SEYCHELLES POPULATIONS
Publication TypeThesis
Year of Publication2016
AuthorsMayen-Chacon, A-L
Date Published2016
UniversityUniversité de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
CityFaculté de biologie et de médecine ; Université de Lausanne ; CH-1015 ; LausanneSUISSE
Thesis TypePHD
Abstract

The relationship between socioeconomic status (SES) and diet in high-income countries (HICs) has been widely assessed, with low SES individuals generally showing diets high in fatty méats, refîned grains and added fats. However, few studies have assessed the associations between SES and diet in low- and middle-income countries (LMICs). This project airned to assess the associations between SES and diet in countries of différent levels of socioeconomic development and to provide indications on how to address these inequalities. This project also aimed to conduct systematic reviews of the literature in LM ICs on the associations between SES and diet, and on the effect of interventions promoting healthy eating on social inequalities in diet. To achieve these objectives, six studies were conducted: two systematic reviews in LMICs, three separate studies in three lower-middle, higher-middie and HICs (i.e. Guatemala, Seychelles and Switzerland, respectively), and one analyzing the three countries together. One systematic review showed that in LMICs high SES was associated with a healthier diet and greater diet quality and diversity but also to a higher intake of protein, fat and cholesterol. Then, in Guatemala, high SES was associated with a more "westernized" diet but a less traditional diet. In Seychelles, low SES was associated with lower adherence to the "fruit and vegetables" pattern, and with higher adherence to the "fish and rice" pattern across ail éducation levels. In Switzerland, a low educational level was not consistently associated with lower compliance to the Swiss dietary recommendations. Afterwards, the three countries were analyzed together by assessing compliance to the Eatwell plate dietary recommendations. High SES was associated with higher compliance to the fruit and vegetable recommendations but for other foods, compliance might depend on the level of country development such as the fish intake recommendation. Finally, the systematic assessment of interventions promoting healthy eating in LMICs showed interventions focusing on disadvantaged populations were likely to reduce social inequalities in diet. This project contributed to the current knowledge on the associations between SES and diet in several countries, but further research in LMICs is required to formulate evidence based policies and interventions.

 

Le lien entre statut socio-économique (SSE) et alimentation dans les pays à haut revenu (HICs) a été largement discuté : il a notamment été démontré que les individus avec un SSE bas avaient un régime alimentaire plus riche en viandes grasses, en produits céréaliers raffinés et en graisses ajoutées. Néanmoins, peu d'études se sont encore intéressées au rapport entre le SSE et l'alimentation dans les pays à revenu faible ou intermédiaire (LMICs). Ce projet vise, d'une part, d'analyser le lien entre le SSE et le régime alimentaire dans trois pays de niveaux socio-économiques différents et, d'autre part, de fournir des indications sur ce qu'il est possible d'entreprendre pour réduire ces inégalités. De plus, ce projet a comme but de conduire des revues systématiques de la littérature portant sur les LMICs et sur les associations entre le SSE et l'alimentation, ainsi que sur les effets des interventions promouvant une alimentation saine sur les inégalités en lien avec les habitudes alimentaire. A cette fin, six études ont été conduites: deux revues systématiques dans les LMICs, trois études dans des pays à revenu intermédiaire inférieur, intermédiaire supérieur et haut (respectivement au Guatemala, aux Seychelles et en Suisse), de même qu'une analyse portant sur les trois pays ensemble. Une revue systématique a montrée que dans les LMICs, un SSE supérieur était associé à une alimentation plus diversifiée et de meilleure qualité, mais également à un apport plus important en protéines, graisses et cholestérol. Ainsi, au Guatemala, un SSE supérieur était associé à un régime alimentaire plus « occidental » et moins traditionnel. Aux Seychelles, un SSE inférieur était lié à une faible adhésion aux régimes du type « fruits et légumes », mais à une adhésion plus forte au régime du type « poisson et riz » et ce, quel que soit le niveau d'éducation. En Suisse, un faible niveau d'éducation n'était pas lié de façon consistante à une faible adhésion aux recommandations alimentaires suisses. Finalement, les trois pays ont été analysés ensemble pour étudier l'adhésion aux recommandations de la « Eatwell plate ». Un SSE supérieur était partout associé à une plus forte adhésion au régime de type «fruits et légumes». En revanche, pour ce qui concerne les autres régimes tels que le régime de type «poisson», l'adhésion semble dépendre du niveau de développement socio-économique du pays. Finalement, l'évaluation systématique des interventions qui visent à promouvoir une alimentation saine dans les LMICs montre que les interventions focalisées sur les populations désavantagées était plus efficaces pour réduire les inégalités sociales en lien avec l'alimentation. Bien que ce projet enrichisse substantiellement nos connaissances sur le lien entre SSE et alimentation dans différents pays, des recherches plus approfondies dans les LMICs sont nécessaires pour mieux formuler des politiques et des interventions en matière de recommandations alimentaires basées sur des preuves scientifiques.

Citation Key / SERVAL ID7509
Type de publication IUMSP: 
Directeur de Thèse ou tuteur de travail de Master IUMSP: 

                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top