Colloque « Randomisation mendélienne : de l'utilité de la génétique pour l'épidémiologie et la clinique »

- Colloque
Intervenant
Dr Julien Vaucher
Chef de clinique, Service de médecine interne, CHUV, Lausanne

Les résultats d’études observationnelles peuvent potentiellement être biaisés, notamment par l’influence de facteurs confondants et de la causalité inversée. Or il importe de mieux caractériser la nature des relations entre des facteurs de risque et des maladies afin de mieux expliquer la physiopathologie de ces dernières et d’établir des mesures de prévention efficaces.

L’utilisation de marqueurs génétiques, reposant sur une méthode appelée randomisation mendélienne, permet de réduire les risques de biais afin d’estimer la relation causale entre un facteur de risque (phénotype) et une maladie.

Développée depuis 2003, la randomisation mendélienne s’est imposée comme un outil de recherche important en épidémiologie permettant d’explorer de nombreuses associations complexes, notamment lorsque des essais randomisés contrôlés sont indisponibles. 

Date et heure
Mardi, 28 Mars, 2017 - 11:00
Lieu
Salle Delachaux (étage 01), Institut universitaire de médecine sociale et préventive, Bâtiment Biopôle 2, route de la Corniche 10, 1010 Lausanne

Retrouver sur notre site

Remarque: 
Recommandé par la Société suisse des médecins spécialistes en prévention et santé publique (SGPG) pour la reconnaissance de la formation continue.
Personne de contact: 
                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top