Enquêtes populationnelles sur la victimisation et la délinquance chez les jeunes dans le canton de Vaud. Les minorités sexuelles, population davantage exposées ?

Les jeunes lesbiennes, gays, bisexuel·le·s, transgenres et en questionnement (LGBTQ) sont régulièrement confrontés à des violences psychologiques, verbales et/ou physique. Hormis les difficultés spécifiques auxquelles ils·elles doivent faire face lorsqu’elles-ils découvrent leur orientation sexuelle, ces jeunes affrontent également un stress quotidien lié au fait d’appartenir à une minorité qui est aujourd’hui encore fortement stigmatisée. Les problématiques, telles que les troubles dépressifs, les comportements suicidaires ou encore la consommation de substances psychoactives, auxquelles sont particulièrement exposé·e·s les personnes LGBTQ, sont des sujets bien décrits dans la littérature, cependant peu de données européennes, notamment en Suisse, sont disponibles. 

Deux enquêtes se focalisant sur la violence, la consommation de substances psychoactives et la santé des élèves en dernière année de scolarité obligatoire ont été menées en parallèle en 2014 dans les cantons de Vaud et de Zurich auprès d’environ 5'000 jeunes de 11ème HarmoS. Ces dernières ont été effectuées au moyen d’un questionnaire auto-administré anonyme soumis à un échantillon représentatif de classes, provenant d’écoles publiques, sélectionnées selon une approche stratifiée. 

Début du mandat: 
Octobre, 2016
Fin du mandat: 
Décembre, 2016
Responsable du mandat à l'IUMSP: 

                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top