Cessons de parler de «qualité de vie» à tout va

Article de revue de presse

L’Université du 3e âge invite les soignants et l’entourage à interroger le patient sur l’idée qu’il se fait d'une vie bonne.

Des personnes handicapées peuvent estimer avoir une très bonne qualité de vie. Avant de décider ce qui est bon pour un patient, «il vaudrait mieux lui demander ce que cela signifie pour lui. C’est simple, non?» interpelle le professeur Hans Stalder.

Source: 

Cessons de parler de «qualité de vie» à tout va (Tribune de Genève 15/05/2018)

Date et heure
Lundi, 14 Mai, 2018 - 11:30

Retrouver sur notre site

                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | dess.info@unisante.ch

Go to top