Au niveau mondial, la pollution atmosphérique a réduit l'espérance de vie de 1,8 an en moyenne en 2016

Article de revue de presse

Au niveau mondial, la pollution atmosphérique a réduit l'espérance de vie de 1,8 an en moyenne en 2016. En Inde, la situation est particulièrement catastrophique. [...]

En 2016, la mégapole indienne de 20 millions d'habitants a connu une concentration annuelle de particules fines (PM2,5) de 113 microgrammes par mètre cube d'air. Cela entraîne une réduction moyenne d'espérance de vie de 10,2 ans, d'après des travaux de l'institut de politique énergétique de l'université de Chicago (EPIC), publiés cette semaine.

L'étude mesure les risques de mort prématurée à partir de l'espérance de vie qu'aurait une personne si elle n'était exposée qu'au niveau de particules fines recommandé par l'Organisation mondiale pour la santé.

Source: 

L'air pollué est plus nocif pour la santé que le tabac (20 Minutes.ch 20/11/2018)

En savoir plus
Date et heure
Mardi, 20 Novembre, 2018 - 12:30
                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top