Fondation Leenaards / Prix Silvia Stringhini

Il est prédit qu’un quart des femmes nées en Suisse après 2013 atteindra l’âge de 100 ans et un nombre légèrement moindre d’hommes. Réussir à freiner le déclin cognitif dû au vieillissement représente un enjeu sociétal majeur. Ce projet explore les différences de performance du cerveau en fonction de plusieurs facteurs et notamment les facteurs socio-économiques et des modes de vie (tabac, médicaments, stress, etc.) en alliant épidémiologie sociale, neurosciences cognitives et psychologie. Le projet évaluera notamment si le déclin cognitif est lié aux conditions socio-économiques vécues de l’enfance à l’âge adulte, faisant l’hypothèse qu’une longue durée de situation socio-économique précaire entraîne un déclin cognitif plus rapide que si les individus ont vécu dans des conditions socio-économiques favorables ou ayant réussis à améliorer leurs conditions socio-économiques au fil de la vie.

Début du projet: 
Janvier, 2018
Fin du projet: 
Décembre, 2021
Requérant principal ou responsable du projet (IUMSP): 
Personne de contact (IUMSP): 
                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top