L’inactivité physique menace déjà les préadolescents

Article de revue de presse

En vingt ans, les capacités cardio-respiratoires des enfants ont diminué de 25%, selon une étude de l’Université d’Adelaïde en Australie. En cause : l’environnement social, la perte d’espaces de jeux, une approche plus académique de l’enseignement de l’éducation physique ou encore le développement des technologies. Mais à partir de quel âge les enfants perdent-ils l’envie de se dépenser ? Des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE) ont suivi pendant deux ans 1200 élèves genevois, âgés de 8 à 12 ans. Ils ont constaté que dès l’âge de 9 ans, les bonnes raisons de se dépenser – le plaisir lié à l’activité ou la santé – reculaient au profit de motivations plus néfastes : avoir une bonne note ou améliorer son image auprès des autres. Ces résultats, à lire dans la revue Psychology of Sport and Exercise, plaident pour une réflexion sur l’enseignement de l’éducation physique, afin de lutter contre l’inactivité physique et la sédentarité dès le plus jeune âge.

Source: 

L’inactivité physique menace déjà les préadolescents (Communiqué de presse de l'Université de Genève 04/06/2019)

Date et heure
Mardi, 4 Juin, 2019 - 17:30

Retrouver sur notre site

                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | dess.info@unisante.ch

Go to top