Evaluation du projet Loisirs sans tabac du CIPRET-Vaud : Partie 1: Enquête auprès des centres socioculturels, avant déploiement du projet

TitreEvaluation du projet Loisirs sans tabac du CIPRET-Vaud : Partie 1: Enquête auprès des centres socioculturels, avant déploiement du projet
Publication TypeReport
Year of Publication2017
AuthorsSimonson, T, Gervasoni, J-P
Series TitleRaisons de santé
Document Number272
Pagination52
Date Published03/2017
InstitutionInstitut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP)
CityLausanne
ISBN NumberISSN 1660-7104
Abstract

Contexte du mandat

Le projet Loisirs sans tabac, du CIPRET-Vaud, s'inscrit dans le programme de prévention du tabagisme 2014-2017. Il est cofinancé par le canton et le Fonds de prévention du tabagisme. C'est également dans ce cadre qu'une évaluation externe a été demandée au CEESAN.

Epidémiologie

Plus de 9'000 personnes meurent prématurément chaque année en Suisse des conséquences du tabagisme. Cela représente environ 25 décès par jour. La consommation de tabac commence souvent durant l'adolescence et est ensuite alors fortement associée à une consommation chronique à l'âge adulte.

Selon les données de l'étude internationale "Health Behaviour in School-aged Children" (HBSC) conduite tous les 4 ans et à laquelle la Suisse participe depuis 1986, en 2014, la consommation de cigarettes au moins une fois par semaine chez les jeunes de 15 ans est de 17.6% chez les garçons et de 15.0% chez les filles, ce qui représente une baisse par rapport aux années précédentes.

Sur 860 jeunes de 15 à 17 ans ayant participé à l'Enquête suisse sur la santé (ESS) en 2012, 27% (IC 95%: 23-31%) déclarent être fumeurs. Parmi ces derniers, 52% (IC 95%: 44-59%) fument quotidiennement. La proportion de fumeurs augmente avec l'âge: la proportion de fumeurs (fumant au moins occasionnellement) passe de 15% (IC 95%: 10% - 22%) chez les jeunes de 15 ans à 38% (IC 95%: 32% - 45%) chez les jeunes de 18. Parmi les fumeurs de 18 ans, 58% (IC 95%: 48% - 68%) fument tous les jours. Toujours selon les données de l'ESS 2012, la prévalence de fumeurs chez les jeunes de 15 à 17 ans en Suisse romande et dans le canton de Vaud est significativement supérieure à la moyenne nationale.

Prévention du tabagisme chez les jeunes

La plupart des publications disponibles sur des interventions de prévention du tabagisme chez les jeunes concernent des interventions dans le cadre scolaire. Une revue systématique de la littérature sur les programmes de prévention dans les écoles, comprenant 49 cohortes préventives (N=142'447) a montré un effet préventif après plus d'un an de suivi, avec une réduction de l'initiation du tabagisme de 12% comparé aux groupes contrôles.

Au Royaume-Uni, le National Institute for Heath and Care Excellence (NICE) recommande la mise en place d'interventions par le personnel dans les écoles, mais aussi par des professionnels externes formés pour travailler avec les enfants et les jeunes sur la problématique du tabac. Les interventions recommandées consistent non seulement à informer les jeunes sur les risques liés au tabagisme, mais aussi un travail avec les jeunes dans le but de les aider à développer leur capacité de décision, leur auto-estime et leur capacité à résister à la pression des médias, de leurs familles, de pairs et de l'industrie du tabac.

Projet Loisirs sans tabac et prévention du tabagisme dans les centres de loisirs

Dans le canton de Vaud, le rapport d'une enquête réalisée en 2006 par la Haute école santé – social Valais (HEVs) pour le compte de la Fondation pour l'animation socioculturelle lausannoise (FASL) concluait que le concept de promotion de la santé était mal identifié par les professionnels de l'animation, qu'il est considéré comme appartenant à certains groupes professionnels, qu'il n'est pas présent dans le référentiel de compétences de l'animation socioculturelle et qu'il n'est pas abordé dans la formation de base.

Par son projet Loisirs sans tabac, le CIPRET-Vaud, invite les centres de loisir à promouvoir la santé des jeunes par des efforts de prévention du tabagisme. Le projet cherche à empêcher ou retarder le début de la consommation de tabac chez les jeunes en fournissant aux professionnels de l'animation socioculturelle de l'information et des outils qu'ils pourront utiliser pour mettre sur pied des activités de prévention.

L'objectif visé fin 2016 est que 50% des centres du canton de Vaud connaissent les outils du CIPRET-Vaud et développent des activités de sensibilisation dans leur centre.

Notes

Étude financée par : CIPRET-Vaud

Remerciements : A tous les centres d'animation socioculturelle

URLhttps://www.iumsp.ch/Publications/pdf/rds272_fr.pdf
DOI10.16908/issn.1660-7104/272
Citation Key / SERVAL ID7641
Peer reviewNon-Refereed
Type de publication IUMSP: 

                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top