La prévention et le sexting : un état des lieux

TitreLa prévention et le sexting : un état des lieux
Publication TypeReport
Year of Publication2018
AuthorsBarrense-Dias, Y, De Puy, J, Romain-Glassey, N, Surís, J-C
Series TitleRaisons de santé
Document Number285
Pagination124
Date Published05/2018
InstitutionInstitut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP)
CityLausanne
ISBN Number1660-7104 (ISSN)
Mots-clésSexting
Abstract

Introduction

Le développement social et relationnel des adolescent-e-s et des jeunes adultes s’effectue aujourd’hui avec celui d’Internet et des nouvelles technologies. Dans ce contexte, les interactions et la transmission d’informations numériques sont facilitées et peu restreintes, ce qui peut mener à un certain nombre d’enjeux en termes d’usage des technologies et de gestion de l’image numérique. Le sexting fait partie de ces problématiques. Cette pratique pouvant, de manière générale, se définir comme l’échange électronique de matériel personnel à caractère sexuel ou intime, peut parfois mener à des situations dramatiques lorsque, par exemple, le contenu d’un message est transféré sans consentement à d’autres personnes.

Après avoir mené une première recherche exploratoire qualitative sur la pratique du sexting chez les jeunes, la thématique de la prévention relative au sexting s’est avérée particulièrement intéressante à approfondir. En effet, très peu de jeunes ont rapporté se rappeler de messages ou campagnes de prévention autour du sexting spécifiquement. Au vu de ces résultats, nous avons considéré qu’il était essentiel d’établir un état des lieux de l’offre préventive sur la thématique du sexting, plus particulièrement dans le canton de Vaud, afin de vérifier les dires de certains jeunes sur le manque d’intervention et de discussion sur le sexting et ses possibles dérives.

A travers cet état des lieux et ce rapport, nous proposons donc un catalogue permettant de répertorier et d’offrir une vue d’ensemble des différents acteurs-trices et ressources à disposition dans le cadre de la prévention relative à la pratique du sexting auprès des jeunes.

 

Méthodes

Deux stratégies de recherche ont été utilisées pour effectuer cet état des lieux. La première stratégie s’est basée sur une revue de la littérature nationale et internationale comprenant les documents (articles, rapports, etc.) inclus dans les bases de données scientifiques et dans la littérature grise. La deuxième stratégie a été de contacter plusieurs acteurs-trices et professionnel-le-s actif-ve-s dans le milieu de la prévention et/ou de la jeunesse qui avaient mené ou étaient susceptibles de mener ou connaitre un projet relatif à la pratique du sexting dans le canton de Vaud. Aucune limite d’âge n’a été fixée. Nous nous sommes ainsi intéressés à toutes les cibles de prévention (enfants, adolescents, jeunes adultes, parents, enseignants, etc.) tant que celle-ci se référait à la pratique du sexting parmi les jeunes. Nous n’avançons aucune exhaustivité de ce catalogue.

La recherche de la littérature scientifique au sens strict a été effectuée le 28 juin 2017 et un total de 467 documents ont été trouvés. Après suppression des doublons, 219 documents ont pu être examinés sur la base de leur abstract. 169 articles ont été éliminés car ils étaient hors sujet. Parmi les 50 papiers restants, un ne correspondait pas aux langues que nous avions sélectionnées, 20 ont encore été considérés comme hors sujet après lecture du papier dans son intégralité et le sexting n’était pas le sujet principal dans 11 papiers. Dix-huit articles ont ainsi été gardés et faisaient référence à 24 projets. Ces 24 projets ont pu être approfondis et complétés par d’autres programmes grâce à la recherche de littérature grise et sur Internet, ainsi que par les professionnel-le-s contacté dans un deuxième temps. Ce rapport présente un total de 51 projets / entités.

 

Conclusions

Certaines campagnes ou certains programmes de prévention conseillent avant tout de ne pas pratiquer le sexting et de ne pas envoyer de contenu personnel intime (Sexting Abstinence Message) alors que d’autres présentent certains principes pour une pratique du sexting plus sûre (Safer Sexting Message). Un autre type de messages consiste à sensibiliser aux problèmes liés à la pratique (pression, chantage, diffusion, etc.) mais surtout du point de vue d’une victime. En effet, peu de messages s’adressent directement aux potentiels auteurs des problèmes.

Parmi les différents projets recueillis, une grande majorité d’entre eux présente une fille victime d’un cas problématique de sexting. Relativement peu de projets mettent en avant les témoins ou les complices dans le cadre d’un cas de sexting qui tournerait mal.

Inciter à la discussion et au débat est une démarche positive, demandée et appréciée par les jeunes. Mener les jeunes à une réflexion sur la thématique pourrait également les inciter à discuter avec d’autres jeunes, voire même avec leurs parents. Dans ce même ordre d’idée, les messages de sensibilisation seront davantage entendus si ceux-ci utilisent leurs termes et leurs points de vue quant à la pratique du sexting. Les jeunes doivent donc être impliqué-e-s dès le début de la conception d’un projet de prévention afin d’éviter que les messages n’atteignent pas leur cible. La prévention par les pairs s’inscrit également dans cette perspective.

Nous avons souvent pu relever que le sexting est souvent abordé de manière transversale et contextuelle à travers des thématiques plus larges telles que l’usage d’Internet ou le harcèlement. Si cette idée nous parait intéressante, notamment d’un point de vue pratique, il nous apparait néanmoins essentiel que la pratique soit clairement identifiable par les jeunes afin qu’ils puissent appliquer les concepts et principes (ex. consentement, pression, etc.) présentés dans des thématiques plus larges à la pratique du sexting.

Notes

Etude financée par :

Commission de recherche du Département universitaire de médecine et santé communautaires (DUMSC) du CHUV

Remerciements

Monsieur Thomas Brauchli, de l’Unité de documentation et données en santé publique pour son aide dans la recherche de littérature ; les différents acteurs-trices et professionnel-le-s du milieu de la prévention et/ou de la jeunesse.

URLhttps://www.iumsp.ch/Publications/pdf/rds285_fr.pdf
DOI10.16908/issn.1660-7104/285
Citation Key / SERVAL ID8828
Peer reviewNon-Refereed
Type de publication IUMSP: 
                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top