Situation de vie des hommes et des pères, et égalité des sexes en Suisse. Analyse secondaire de données liées à la répartition des tâches au sein d’un ménage

TitreSituation de vie des hommes et des pères, et égalité des sexes en Suisse. Analyse secondaire de données liées à la répartition des tâches au sein d’un ménage
Publication TypeReport
Year of Publication2018
AuthorsAmiguet, M, Stadelmann, S, Wernli, B, Spencer, B
Series TitleRaisons de santé
Document Number287
Pagination67
Date Published06/2018
InstitutionInstitut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP)
CityLausanne
ISBN Number1660-7104 (ISSN)
Abstract

Le projet « Mencare », mené par l’organisation Männer.ch, en partenariat avec l’Institut Suisse pour les questions d’Hommes et de Genre (ISHG), a pour but d’inciter un changement des normes sociales concernant la répartition genrée des tâches au sein des ménages1, 2. A cette fin, le présent rapport analyse la distribution de la répartition des tâches ménagères et de prise en charge des enfants au sein des ménages suisses en fonction des caractéristiques sociodémographiques des hommes. Ces analyses ont été conduites sur les données du Panel Suisse de Ménages (PSM) collectées en 2015 et 2016.
Les résultats de ces analyses indiquent que la répartition des différentes tâches ménagères et de prise en charge des enfants dans les ménages en Suisse est inégale. Comme décrit dans la littérature, les tâches considérées comme « masculines » sont généralement prises en charge par les hommes alors que les femmes prennent en charge les tâches « féminines », plus nombreuses, et les tâches moins « ludiques » avec les enfants. Suite à cette constatation, trois scores, avec une échelle allant de 1 à 10, mesurant l’implication de l’homme dans les tâches ménagères, dans la prise en charge des enfants et, de manière globale, dans l’ensemble de ces tâches ont été construits. Le score moyen des hommes à la répartition des tâches ménagères s’élève à 3.66. Le score moyen des hommes à la répartition des tâches liées au soin des enfants est de 2.84. Et le score global (regroupant les scores précédents) est de 3.25. Ces scores moyens sont donc largement en-dessous de la valeur 5 qui correspond au score égalitaire (où l’homme et la femme du ménage sont impliqués à parts égales dans les tâches du quotidien).
Le croisement de ces scores avec différentes variables sociodémographiques indique que ces variables n’ont que peu d’effet sur les scores moyens des hommes. Seuls le temps de travail rémunéré de l’homme et celui de sa partenaire, la langue parlée, la raison du travail à temps partiel, le statut professionnel et le positionnement idéologique semblent avoir un effet sur les valeurs de scores des hommes. Toutefois, les analyses multivariées indiquent que l’importance de ces effets, bien que confirmés, sont peu importants. Il apparaît que le seul élément déterminant de manière importante l’implication d’une personne dans les tâches ménagères et/ou dans la prise en charge des enfants est le sexe de l’individu en question. Ces analyses ne dévoilent donc pas un profil particulier qui se démarque nettement des autres hommes et qui serait plus enclin à une répartition égalitaire des tâches.

Notes

Etude financée par
L’Institut Suisse pour les questions d’Hommes et de Genre (ISHG)

Remerciements
Nos remerciements vont à l’ensemble des personnes qui ont accepté de participer au panel suisse des ménages en répondant au questionnaire.

URLhttps://www.iumsp.ch/Publications/pdf/rds287_fr.pdf
DOI10.16908/issn.1660-7104/287
Citation Key / SERVAL ID8880
Peer reviewNon-Refereed
Type de publication IUMSP: 
                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top