Enquêtes populationnelles sur la victimisation et la délinquance chez les jeunes adultes dans le canton de Vaud

TitreEnquêtes populationnelles sur la victimisation et la délinquance chez les jeunes adultes dans le canton de Vaud
Publication TypeReport
Year of Publication2018
AuthorsLucia, S, Stadelmann, S, Pin, S
Series TitleRaisons de santé
Document Number290
Pagination144
Date Published08/2018
InstitutionInstitut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP)
CityLausanne
ISBN Number1660-7104 (ISSN)
Abstract

La délinquance des jeunes et leur consommation de substances psychoactives sont des thèmes très médiatisés suscitant de nombreuses inquiétudes dans la population. Les enquêtes standardisées auprès des jeunes concernant la délinquance qu’ilsa ont expérimentée, en tant qu’auteurs ou victimes, constituent une source précieuse pour mieux comprendre d’autres comportements à risque. Elles permettent également de décrire et de mieux cerner les contextes dans lesquels se produisent ces comportements et leurs potentielles causes. Ces enquêtes sont un moyen efficace de dresser un état des lieux qui va bien au-delà de ce que peuvent montrer les statistiques officielles de la police et de la justice.

Une enquête populationnelle sur les victimisations et la délinquance chez les adolescents dans le canton de Vaud a été effectuée sur mandat du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) en 2014 auprès de plus de 2'600 élèves de 1112. Les quelques recherches menées auprès des jeunes adultes en Suisse se sont principalement intéressées à la santé des jeunes et à la consommation des substances psychoactives et non pas à la violence et autres comportements déviants. A notre connaissance, aucune donnée de ce genre n’existe auprès des jeunes adultes dans le canton de Vaud. En Suisse, seule une étude récente a été menée à Zurich auprès de jeunes de 18-19 ans

Sachant que les jeunes adultes adoptent plus fréquemment des conduites à risques, tels que la consommation de substances psychoactives, la commission d’actes violents, et que les recherches sur cette population sont rares, en 2017, le DFJC a financé une enquête menée auprès de 1’570 jeunes en 2ème année post-obligatoire afin de proposer une photographie des comportements de ces derniers dans le domaine de la violence et autres comportements déviants, de l’usage de substances psychoactives ainsi que de leur santé mentale. Cette étude permet ainsi de comparer les résultats à ceux de l’enquête de 2014 menée auprès des jeunes en 11ème année HarmoS, puisque nous retrouvons la même volée de jeunes trois ans après.

La première partie de ce rapport présente la situation en termes de victimisation, de violence, de délinquance, du harcèlement entre pairs, ainsi que de la consommation de substances psychoactives, en comparant les résultats selon le type de formation (gymnasiens vs apprentis). La deuxième partie s’intéresse aux relations abusives et violentes au sein de jeunes couples. La troisième partie s’intéresse quant à elle aux minorités sexuelles. La dernière partie compare les résultats de la victimisation, de la violence, de la délinquance, du harcèlement entre pairs, et de la consommation de substances psychoactives entre les jeunes de 11ème année HarmoS (moyenne d’âge = 15 ans, ci-après les « jeunes de 15 ans ») et ceux en 2ème année post-obligatoire (moyenne d’âge=18 ans, ci-après les « jeunes de 18 ans »).

Notes

Etude financée par :

Le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) qui nous a ouvert les portes des établissements scolaires vaudois et qui a financé la série d’enquêtes entre 2003 et 2005, l’enquête de 2014 ainsi que celle de 2017.

La Commission de promotion de la santé et de lutte contre les addictions (CPSLA) pour sa participation à la récolte de données et à l’analyse plus spécifique du lien entre la commission de délits violents et la consommation d’alcool.

Remerciements

Nous tenons tout d’abord à remercier particulièrement le Prof. Killias qui a été l’initiateur de la première série d’enquêtes menées dans le canton de Vaud entre 2003 et 2005.

Nous remercions chaleureusement M. Loutan pour son soutien et son intérêt à promouvoir ce type d’enquête et pour son investissement tout autant lors des premières enquêtes en 2003, 2004 et 2005, qu’en 2014 et en 2017.

Au Dr Duperrex, un remerciement pour son intérêt et son implication pour la diffusion des résultats.

Nous remercions également les directeurs des écoles professionnelles et gymnases vaudois ayant participé à cette étude et les enseignants de ces établissements qui nous ont grandement aidé à la mise en place de l’enquête. Finalement, nos remerciements vont à l’ensemble des jeunes qui ont accepté de participer à cette étude en répondant au questionnaire ainsi qu’aux 14 enquêtrices et enquêteurs qui sont allés dans les classes informatiques et sans qui la récolte de données n’aurait pas pu se faire.

URLhttps://www.iumsp.ch/Publications/pdf/rds290_fr.pdf
DOI10.16908/issn.1660-7104/290
Citation Key / SERVAL ID8988
Peer reviewNon-Refereed
Type de publication IUMSP: 
                         

IUMSP | www.iumsp.ch
Institut universitaire de médecine sociale et préventive
Route de la Corniche 10, 1010 Lausanne - Switzerland
+41 21 314 72 72 | iumsp@chuv.ch

Go to top